Perspectives congolaises, scènes urbaines et réseaux mondiaux

Le médium de la bande dessinée est très répandu et populaire dans une grande partie de la société congolaise. Il est donc très populaire, multiforme dans sa diversité, il combine diverses stratégies d’expression dans les arts visuels. Dans ce projet numérique, le Salon international de la bande dessinée Erlangen souhaite présenter la variété de la bande dessinée congolaise par le biais de contributions individuelles à des phénomènes concrets et de perspectives créées en collaboration expérimentale et décoloniale par les artistes et les commissaires participants entre Kinshasa, Lubumbashi, la diaspora congolaise et Erlangen.

  • Rocky Production
  • Bandes Dessinées

Pour la défense de l’image populaire

Les « poor images » sont écrasées, compressées, reproduites, arrachées, remixées et copiées par le biais de connexions numériques lentes. De même que la vie et l’art se confondent, les frontières entre l’auteur et le public sont floues. S’appuyant sur la thèse de Hito Steyerl sur les « poor images », la commissaire et auteur Olivia Berkowicz analyse la manière dont les images populaires remettent en question les limites des récits culturels occidentaux.

  • Thembo Kash
  • Jean Kamba
  • Bandes Dessinées
  • Discours

La scène politique congolaise via les caricatures de Thembo Kash

Thembo Kash est l’un des illustrateurs de presse les plus en vue dans la République Démocratique du Congo avec une nette prédilection pour les sujets politiques. Il publie des dessins dans plusieurs journaux congolais et étrangers et il est actuellement plus actif sur le journal en ligne « actualite.cd » où ses caricatures sont publiées quasiment chaque jour. Écrit par Jean Kamba.