• Santa Kakese
  • Yann Kumbozi
  • Bandes Dessinées
  • Live: Kinshasa

Fictions du réel. La capacité de la narration graphique de représenter les réalités

Les toutes nouvelles publications « 207 » de Santa Kakese et « Awa » de Yann Kumbozi sont des récits basés sur la réalité congolaise. Ces narrations offrent un contre-récit aux récits courants sur Kinshasa et la République démocratique du Congo qui sont marqués par des images stéréotypées et des clichés.

© Santa Kakese, 207, p.5
© Santa Kakese, 207, p.6
© Santa Kakese, 207, p.9
© Santa Kakese, 207, p.12
© Santa Kakese, 207, p.17
© Santa Kakese, 207, p.44

„Un chaud soleil au Congo suspendu sur la tête des passants Kinois, un chauffeur fou et un receveur rebelle, quoi d’autre de plus extraordinaire pour composer et traduire les mélodies de la parfaite musique qui compose toute l’ambiance qui crée la belle ville de „Kinshasa“?

Du bleu au rouge en passant par le jaune, l’artiste nous fait voir la RD Congo peinte en toutes ses couleurs et formes. De quoi étancher la soif de curiosité la plus ultime de grands amoureux de la bonne ambiance, des vécus, des faits sociaux et de nos réalités quotidiennes. “

Préface du „207“, écrit par Sa Majesté Crebix Mozalisi


Scénario et dessin : Santa Kakese et Jp Bindo

Mise en couleur : Reddy Ngoma

Publié par Arts Kfs.


Ces narrations basées sur des faits réels et sur la vie quotidienne à Kinshasa sont très à la mode chez les jeunes auteurs/autrices et artistes de la scène BD congolaise. En tant que forme personnelle et subjective, le dessin des bandes dessinées semble particulièrement adapté pour représenter sa propre vie et ses expériences.

La réflexion sur l’expérience personnelle de l’artiste et leur regard subjectif sur le monde prend ici toute sa place.

Ces perspectives d’artistes congolaises sur Kinshasa ne sont pas seulement importantes dans le contexte local. Dans le contexte international, elles offrent un contre-récit aux récits courants sur Kinshasa et la République Démocratique du Congo. Souvent, dans le contexte international, seules les perspectives des personnes extérieures de Kinshasa sont visibles.

La plupart des articles sur internet concernant le pays par exemple n’est pas écrite par des Congolais, mais par des personnes venant de l’ouest, principalement d’Europe et des États-Unis. Il en résulte une image très unilatérale de Kinshasa, marquée par des images stéréotypées et des clichés. Les artistes de BD offrent une image beaucoup plus intime et complexe de leur ville et de ses habitants.


© Yann Kumbozi, Awa, p.1
© Yann Kumbozi, Awa, p.2
© Yann Kumbozi, Awa, p.9
© Yann Kumbozi, Awa, p.11
© Yann Kumbozi, Awa, p.17
© Yann Kumbozi, Awa, p.0

„ Orpheline de père et de mère suite à une guerre à l’Est de la RD Congo, Awa est désormais élevée et hébergée par Mamu, sa tante, et Tatu qui n’ont pas d’enfants. Au quartier, Awa rencontre Ken, fils d’un homme d’affaire riche résidant en Amérique instable courtisant plusieurs filles, qui l’entraine a une vie des débauches et de la non-conscience.

Elle sèche ses cours, multiplie des sorties, s’attire les ennuis avec Mamu …

Le dilemme, c’est qu’elle finit par être chassée chez Mamu, et se retrouver à la rue. “

Synopsis de „Awa“, écrit par Yann Kumbozi


La BD AWA est prévue de paraître en deux tomes : 1. Samedi Noir / 2. La Menace. Les premiers tomes sortent entre fin Avril ou mis Mai 2022 aux Éditions Étincelle en provenance de la Chine au format A4 cartonné en 52 pages.

Scénario et dessin : Yann Kumbozi

Mise en couleur :  Reddy Ngoma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.