Images Populaires https://popularimages.org/fr/ Perspectives congolaises, scènes urbaines et réseaux mondiaux Mon, 26 Sep 2022 16:53:54 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=6.1.1 https://popularimages.org/fr/wp-content/uploads/sites/4/2020/07/favicon-150x150.png Images Populaires https://popularimages.org/fr/ 32 32 Agit-Pop ! Un Appendice à l’Image Populaire https://popularimages.org/fr/blog/agit-pop/ https://popularimages.org/fr/blog/agit-pop/#respond Mon, 26 Sep 2022 16:53:53 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1850 Les bandes dessinées et les images populaires en tant que mouvement de la base de la production collective de connaissances : Olivia Berkowicz analyse les architectures alternatives de distribution de bandes dessinées populaires à l'exemple de Rocky Production. En tant que culture médiatique auto-organisée, les magazines et les livres forment un écosystème local qui fonctionne indépendamment des structures de pouvoir et des institutions étatiques et postcoloniales.

The post Agit-Pop ! Un Appendice à l’Image Populaire appeared first on Images Populaires.

]]>
L’histoire de la circulation des « poor images »[1] et images populaires trouve ses racines dans les traditions gauchistes de la distribution des médias. L’un de ces courants est redevable à l’histoire de l’agit-prop du début du XXe siècle en Russie soviétique.[2]  Cela fait suite à l’argument de l’artiste et théoricien Hito Steyerl, tel qu’il a été exploré dans le texte précédent de cette annexe, à savoir “Pour la Défense de l’Image Populaire” (mai 2021). Dans ses écrits, elle affirme que l’histoire de la circulation des « poor images » est redevable aux cultures de l’image de gauche comme l’agit-prop :

« La « poor image » – aussi ambivalent que soit son statut – prend ainsi sa place dans la généalogie des pamphlets copiés au carbone, des films d’agit-prop, des magazines vidéo underground et autres matériaux non-conformistes, qui, esthétiquement, utilisaient souvent des „poor materials“. »[3]

Ce qui est intéressant ici, c’est le caractère étymologique du néologisme : agiter signifie émouvoir et circuler ; et propager signifie disséminer et semer. Une image populaire possède précisément ces deux qualités : un médium pour semer rapidement les graines de l’information qui propageront l’imagination de ses lecteurs.

En nous appuyant sur le potentiel de l’image populaire dans le contexte de Kinshasa, nous constatons que la production de bandes dessinées et de magazines par Rocky Productions possède précisément cette capacité à émouvoir les gens grâce au pouvoir de l’image. Contrairement à l’appareil de propagande centralisé et étatique de l’agit-prop, les images populaires des magazines Rocky sont créées par un modèle dispersé depuis la base, comme Rocky l’explique dans l’interview “Distribution locale des Bandes Dessinées par Rocky Production” par la journaliste culturelle Ketshia Ngamala.[4] Rocky poursuit,

“[…] les idées proviennent de notre société. Des idées de la société sur la société. À partir de là, je réfléchis à ce que nous pouvons offrir à la société, à ce que nous pouvons donner à lire à nos enfants. C’est comme si nous leur donnions une leçon, une leçon sur la vie dans notre société.”[5]

En s’inspirant de la citation ci-dessus, ce nouveau format de distribution pourrait peut-être être mieux décrit comme une forme d’agit-pop : des images populaires ayant la force d’émouvoir les gens et leur expérience de la vie quotidienne. Plus loin dans l’entretien, Rocky précise que les magazines de bandes dessinées sont souvent vendus par des vendeurs indépendants dans les écoles aux jeunes élèves et sur les marchés locaux. En tant que telles, ces bandes dessinées ont une fonction pédagogique, en tant que moyen de pratiquer le français et le lingala, mais aussi de s’informer sur des questions sociopolitiques.

À ce titre, la circulation des magazines et des livres de Rocky construit une architecture de distribution alternative. En outre, ils créent également un mouvement de base de production de connaissances. Ainsi, les images populaires créent une culture médiatique auto-organisée, indépendante des institutions descendantes telles que les écoles et les organismes gouvernementaux.

En conclusion, l’importance de cette stratégie de diffusion d’images réside dans sa résistance à la domestication ou à l’apprivoisement de ces différentes pratiques de connaissance. [6] En ce sens, Rocky Production et son réseau constituent un nœud vital de l’écosystème de Kinshasa, dans lequel les canaux médiatiques interlocaux fonctionnent comme des modes de résistance aux dépendances et aux structures de pouvoir postcoloniales.


[1] Le concept de « poor image » est dû à Hito Steyerl ; voir également les notes de bas de page 3 et 4.

[2] À la lumière de l’invasion actuelle de l’Ukraine par la Russie, l’histoire de la production et de la circulation des images dans la Russie soviétique et son itération actuelle via les canaux numériques devraient être considérées comme pertinentes. Pour en savoir plus sur la distribution numérique de la (dés)-information, les infrastructures de combustibles fossiles et les cultures médiatiques publiées au cours des 100 premiers jours de l’invasion, voir ici : https://www.e-flux.com/journal/126/460518/putin-restoration-of-destruction/; et ici; https://www.e-flux.com/journal/107/322782/is-data-the-new-gas/. Accédé : 16 juillet 2022.

[3] Steyerl, Hito: “In Defense of the Poor Image. e-flux, e-flux Journal #10, 2009, www.e-flux.com/journal/10/61362/in-defense-of-the-poor-image/. Accédé : 16 juillet 2022. Traduction en allemand par la rédaction.

[4] Ngamala, Ketshia : “Distribution locale des Bandes Dessinées par Rocky Production” ; Images Populaires, https://popularimages.org/fr/blog/rocky-episode-3. Accédé : 16 juillet 2022.

[5] Ngamala, Ketshia: “Distribution locale des Bandes Dessinées par Rocky Production” ; Images Populaires, https://popularimages.org/fr/blog/rocky-episode-3/. Accédé : 16 juillet 2022. D’après des citations du film par la rédaction.

[6] Ruangrupa: documenta fifteen Handbook, Berlin, Hatje Cantz, 2022, page 17.


Autrice invitée dans cet article: OLIVIA BERKOWICZ

Photo: Viktorija Šiaulytė

Homepage: http://oliviaberkowicz.com/

Instagram: @oliviaberkowicz

The post Agit-Pop ! Un Appendice à l’Image Populaire appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/agit-pop/feed/ 0
Où est Erlangen, putain ? / 2022 https://popularimages.org/fr/blog/where-the-fuck-is-erlangen-2022/ https://popularimages.org/fr/blog/where-the-fuck-is-erlangen-2022/#comments Wed, 13 Jul 2022 12:15:00 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1845 Après l'annulation du Salon de la BD 2020, les artistes du projet "Images Populaires" ont dû attendre deux ans avant de pouvoir se rendre à Erlangen. Cette année, en juin, le Salon International de la BD 2022 a enfin pu avoir lieu - et donc l'exposition longtemps attendue ! Trois des artistes de Kinshasa ont consigné dans leurs dessins leurs impressions et leurs expériences, qu'ils ont faites pendant leur séjour à Erlangen.

The post Où est Erlangen, putain ? / 2022 appeared first on Images Populaires.

]]>
Santa Kakese, Yann Kumbozi et Judith Kaluaji rendent compte de leurs expériences par le dessin : ici, les trois jeunes artistes de BD racontent une visite à la Bergkirchweih d’Erlangen, les problèmes liés à la nourriture locale ou les nouvelles connaissances qu’ils ont faites lors de leur premier voyage en Europe.

© Judith Kaluaji
© Judith Kaluaji
© Judith Kaluaji
© Judith Kaluaji
© Judith Kaluaji

Judith Kaluaji a participé au Séminaire Internationale de Bande Dessinée Erlangen du 9 au 16 juin 2022, ainsi qu’à l’exposition “Images Populaires”. Cette bande dessinée a été réalisée dans le cadre du séminaire et mêle ses observations à la Bergkirchweih d’Erlangen, à laquelle elle a assisté, à son propre imaginaire. Comme elle ne boit pas d’alcool elle-même, l’artiste a essayé d’imaginer ce qu’aurait été sa visite si elle avait goûté la bière qui y était offerte.


© Yann Kumbozi
© Yann Kumbozi
© Yann Kumbozi
© Yann Kumbozi

Yann Kumbozi a participé en tant qu’artiste à l’exposition “Images Populaires”. Dans ce cadre, il a offert ses bandes dessinées à la vente et les a volontiers signées sur place pour ses clients – et il a également dessiné quelques visiteurs. Dans ces caricatures, il parle de son expérience avec ses fans, de la vie nocturne d’Erlangen et de son retour à Kinshasa.


© Santa Kakese
© Santa Kakese

Santa Kakese a participé au Séminaire de Bande Dessinée Erlangen et à l’exposition “Images Populaires” pendant le Salon International de la Bande Dessinée d’Erlangen. Elle a donc eu suffisamment de temps pour découvrir Erlangen. Santa montre dans sa caricature que cela a parfois été difficile. Le mal du pays l’a particulièrement touchée lors des repas auxquels elle n’était pas habituée. Mais la motivation d’acquérir de l’expérience en tant qu’artiste de BD, d’apprendre et de montrer son propre travail ont finalement chassé le mal du pays – des BD partout, même dans l’assiette !

The post Où est Erlangen, putain ? / 2022 appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/where-the-fuck-is-erlangen-2022/feed/ 1
Vue de l’exposition “Images Populaires” / 20e Salon International de la Bande Dessinée 2022 d’Erlangen https://popularimages.org/fr/blog/exhib-vue/ https://popularimages.org/fr/blog/exhib-vue/#comments Tue, 21 Jun 2022 10:24:49 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1789 L'exposition multimédia "Images populaires" a présenté les travaux d'un total de dix artistes de Kinshasa, Lubumbashi et de la diaspora congolaise : Barly Baruti, Asimba Bathy, Thembo Kash, Al'Mata, Papa Mfumu'eto 1er, Rocky Prod., Santa Kakese, Judith Kaluaji, Yann Kumbozi et Tétshim.

The post Vue de l’exposition “Images Populaires” / 20e Salon International de la Bande Dessinée 2022 d’Erlangen appeared first on Images Populaires.

]]>
Le design de l’exposition a été réalisé par Julien Kneuse le Ray.

Galerie / Hauptstraße 48

Showroom / Hauptstraße 42-44

16-19 juin 2022

Toutes les images: © Mukenge/Schellhammer


Design d’exposition :

Julien Kneuse le Ray

lefilou Raum & Création

www.lefilou-uferlos.com

The post Vue de l’exposition “Images Populaires” / 20e Salon International de la Bande Dessinée 2022 d’Erlangen appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/exhib-vue/feed/ 2
Mise en place de l’exposition “Images Populaires” au Salon de la BD – avec les premieres invitées https://popularimages.org/fr/blog/images-populaires-exposition/ https://popularimages.org/fr/blog/images-populaires-exposition/#respond Mon, 13 Jun 2022 09:30:57 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1763 Les préparatifs du 20e Salon International de la Bande Dessinée d'Erlangen battent leur plein, et le montage de l'exposition pour le projet Images Populaires a également commencé. La conception de l'espace et l'aménagement de l'exposition sont réalisés par l'artiste Julien Kneuse le Ray d'Augsbourg. Les premières invitées sont également déjà arrivées : Judith Kaluaji et Santa Kakese, deux artistes qui participent cette année au Séminaire de Bande Dessinée Erlangen. Nous avons recueilli quelques impressions des préparatifs et nous nous réjouissons déjà de l'ouverture jeudi prochain à 12 heures - et surtout de tous les visiteurs et visiteuses! Tout le monde est bienvenu !

The post Mise en place de l’exposition “Images Populaires” au Salon de la BD – avec les premieres invitées appeared first on Images Populaires.

]]>
Santa Kakese et Judith Kaluaji devant l’office de la culture de la ville d’Erlangen – avec les bandes dessinées qu’ellesont apportées et le motif de l’affiche de Thembo Kash.
Le matériel pour la décoration de l’exposition est préparé dans l’atelier de Julien Kneuse le Ray.
Les œuvres d’art sont encadrées et reçoivent leur place.
Les premières œuvres d’art sont déjà accrochées !

The post Mise en place de l’exposition “Images Populaires” au Salon de la BD – avec les premieres invitées appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/images-populaires-exposition/feed/ 0
Culture Populaire de Kinshasa: De Papa Mfumu’eto à Youtube https://popularimages.org/fr/blog/papa-culture/ https://popularimages.org/fr/blog/papa-culture/#respond Tue, 07 Jun 2022 17:24:22 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1745 La culture populaire à Kinshasa, ses stratégies narratives, son rôle dans la société et son changement au fil du temps : le critique et recherchiste d’art Jean Kamba montre les liens entre la bande dessinée populaire, la musique et la télévision.

The post Culture Populaire de Kinshasa: De Papa Mfumu’eto à Youtube appeared first on Images Populaires.

]]>
Le procédé narratif de la culture populaire de Kinshasa, et ses ferments, se conforment aussi aux mouvements des médiums de transmission en surfant sur les innovations technologiques boostées par les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication.

Ce narratif a toujours été trouvé, à grande échelle, dans la musique populaire qui est la Rumba congolaise véhiculée par des stars, aussi dans des épisodes de télés dramatiques communément appelés « Maboke », diffusées régulièrement à travers des chaines de télévisions de la place ; et surtout à travers des bandes dessinées populaires dont celles du célèbre, Papa Mfumu’eto.

« Urgent : BAKALI NA KYLER BA LELISI KOFFI OLOMIDE BO TALA MAKAMBU ELEKI NA KINSHASA ODIA A LELI » AFRICA INFOS , Youtube, 2022.

Aujourd’hui s’ajoutent des émissions/shows  hybrides, télévisées et  inclassables dont on ne sait la nature précise tels que « Lingala facile »[1], « Kin makambo »[2], etc. qui relatent des fait quotidiens avec comme point focal, le « scandale ». Aussi, des chroniques filmées, pullulant sur la toile, où les chroniqueurs reçoivent des musiciens ainsi que des personnalités congolaises célèbres, avec comme maitre mot « polémiquer ou lancer des attaques aux autres » pour inciter le public à cliquer et augmenter le nombre de vues de leurs chaines youtube.

Comme dit ci-haut, les NTIC ont fait migrer ce narratif vers le numérique et les réseaux sociaux véhiculent ce contenu à cœur joie et le nombre de consommateurs est astronomique car friand de contenus y diffusés. Surtout ceux de la diaspora congolaise qui reste, en majorité, connectée à la patrie à travers ce moyens et nourrissent leur imaginaire via ce contenu. Rire.

Les maitres mots dans ce narratif restent le « sensationnel » et le « Scandale », cohabitant quelque peu paradoxalement avec l’approche « moraliste » nichée en arrière-plan.

Le scandale est une affaire grave, impliquant ou compromettant des personnalités importantes, qui secoue et indigne l’opinion publique. Il est un fait ou un événement révoltant qui provoque l’indignation.[3]

Les codes de Mfumu’eto et ceux de Youtubeurs

Photo of Revue Mfumu’Eto :”Super Choc 31. La Véritable Mwan’a Mbanda.” Cover Image
Courtesy of the Papa Mfumu’Eto 1er Papers, George A. Smathers Libraries, University of Florida.
 https://ufdc.ufl.edu/collections/mfumss/ 

En scrutant la multitude d’épisodes de Papa Mfumu’eto, on constate sans difficulté que le scandale occupe la place centrale de ses récits. Déjà les titres l’évoquent dès le premier coup d’œil : Nguma ameli muasi (Un boa a avalé une femme), Pasteur akangi ngando ya mystic a lata chapelet (Un pasteur a neutralisé un maléfique crocodile qui portait un chapelet), Bébé oyo abimaka na zemi ya maman naye na butu (L’histoire d’un bébé qui sort du ventre de sa maman chaque soir), Magie ya somo na kati ya hymne national ya Zaïre ? (Y a-t-il de la pure magie dans l’hymne national du Zaïre ?[4] etc.

Photo of Revue Mfumu’Eto : « Bébé Oyo Abimaka Na Zemi Ya Mama Na Ye Na Butu », 20 April 1999, Cover Bild Courtesy of the Papa Mfumu’Eto 1er Papers, George A. Smathers Libraries, University of Florida. https://ufdc.ufl.edu/collections/mfumss/ 

Autant, des images de personnalités célèbres sont utilisées pour attirer la clientèle à travers des titres comme : Ya mungul akei koluka mosala na AFDL ? (Munguludiaka est-il allé chercher du travail à l’AFDL ?), Mobutu akomi fazeur ? (Mobutu est-il devenu clochard ?)[5], etc.

Cet échantillon de numéros de BD, était massivement consommé à l’époque du fait de l’accessibilité dans la distribution de proximité, du prix, de la simplicité des langages tant verbal qu’iconique, et de l’identification de soi dans les histoires rapportées.

lm Still, « BA KULUNA BA KOTELI BA SOLDATS », Moliere TV (Youtube Channel), 2017.

Dans les chroniques de Youtube actuellement, il n’est certes pas question d’un ordre fictionnel comme chez Mfumu’eto, mais plutôt des faits réels mais les deux empruntent quasiment les mêmes éléments du langage. L’accessibilité d’internet facilite à nombreux d’être connectés, la langue utilisée est majoritairement le lingala, les codes sociaux d’apparence sont les mêmes, et les personnages répondent aux mêmes profils, les techniques de titrages sont les mêmes à l’exemple de : Urgent sextape ya Moise Mbiye scandale sextape (Urgent ! sextape de Moise Mbiye scandale sextape) ; Kake ! Après FR Michel, Moise Mbiye scandale sextape (Foudre ! Après FR Michel, Moise Mbiye scandale sextape) ; Ken Mpiana atindeli Koffi Olomide message ya somo (Ken Mpiana a envoyé à Koffi Olomide un message scandaleux), Etumba ! Sankara Dekunta asasi nde ko sasa Zacharie (Scandale ! Sankara Dekunta a massacré Zacharie). Un échantillon de titres et liens qui sont massivement fréquentés et suivis ; en témoignent le nombre de vues ou de personnes ayant cliqué sur les liens.


[1] Voir sur  émissions à voir sur youtube.                                                                                                         

[2] Voir Ibidem.

[3] Microsoft® Encarta® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

[4] Nancy Rose Hunt, « Papa Mfumu’Eto 1er, star de la bande dessinée kinoise »,

Beauté Congo, 1926-2015 : Congo Kitoko. Catalogue d’exposition, 2015, p. 276-281.

[5] Idem.

The post Culture Populaire de Kinshasa: De Papa Mfumu’eto à Youtube appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/papa-culture/feed/ 0
Machini : Images critiques maintenant aussi en bande dessinée https://popularimages.org/fr/blog/machini/ https://popularimages.org/fr/blog/machini/#respond Tue, 24 May 2022 07:53:55 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1718 Depuis une dizaine d'années, Tétshim et Frank Mukunday travaillent ensemble. Tétshim est dessinateur et artiste de bande dessinée, Frank Mukunday est vidéaste. Dans le cadre de leur collaboration, ils combinent la vidéo et le dessin pour créer des films d'animation dans lesquels ils utilisent différents matériaux comme des graviers, de la craie ou des objets rouillés pour créer un univers formel unique. Leur court-métrage le plus connu est "Machini", qui est désormais également publié sous forme de bande dessinée.

The post Machini : Images critiques maintenant aussi en bande dessinée appeared first on Images Populaires.

]]>
Après le grand succès du court métrage, l’organisation belge Africalia a financé et soutenu la réalisation de la bande dessinée. La bande dessinée a été présentée pour la première fois lors du festival de la bande dessinée d’Angoulême, du 7 au 20 mars 2022.

Les deux artistes vivent et travaillent à Lubumbashi, dans le sud de la République démocratique du Congo, une ville clé au centre de l’immense “ceinture de cuivre” qui s’étend jusqu’à la Zambie.

Leur projet “Machini (machine)” s’intéresse à la pollution causée par l’industrie extractive et aux bénéficiaires de l’extraction des matières premières : les entreprises qui fabriquent des voitures électriques et des portables. Les matériaux utilisés par Tétshim et Frank Mukunday pour produire leurs animations se réfèrent formellement à ces contextes industriels :

Des rochers dessinés à la main au crayon, des restes de machines rouillées, des galets provenant de zones d’extraction. Lubumbashi est le siège social de grandes entreprises minières congolaises, dont la Gécamines (GCM), Ruashi Mining, Tenke Fungurume Mining (TFM) et la Société de Traitement du Terril de Lubumbashi (STL).

“Machini” illustre et critique l’exploitation illégale des minerais dans la région, en particulier du cobalt, les rivières polluées par l’exploitation minière, la destruction de l’écosystème et ses conséquences pour la population locale. Les conditions de travail dans les entreprises minières sont également abordées. L’individualité et les droits des travailleurs et travailleuses sont méconnus au point que Frank Mukunday et Tétshim les comparent à des machines qui travaillent sans pause.

© Tétshim/Mukunday

“Machini” est un appel à la protection de l’environnement et à la justice sociale. En même temps c’est aussi une critique des approches écologiques modernes. Les plus grands gisements de matières premières comme le cobalt et le lithium, utilisés par exemple pour les voitures électriques, symbole de la protection moderne de l’environnement, se trouvent au Congo. Et il est bien connu que dans les mines de cobalt de la République démocratique du Congo, des enfants sont employés dans des conditions inhumaines. Des millions de personnes souffrent des conséquences environnementales.

Avec un grand talent et des approches artistiques inhabituelles, Tétshim et Frank Mukunday se penchent sur ces relations complexes et les rendent accessibles à un public international.

© Tétshim/Mukunday
© Tétshim/Mukunday
© Tétshim/Mukunday
© Tétshim/Mukunday
© Tétshim/Mukunday
© Tétshim/Mukunday

Auteurs :
Tétshim (bédéiste)
Frank Mukunday (artiste vidéo)

Éditeur :
L’ASBL AFRICALIA (responsable de la production matérielle de l’œuvre).

Partenaires :
Twenty Nine Studio et production, représentés par Rosa Spaliviero (production exécutive de l’œuvre).

The post Machini : Images critiques maintenant aussi en bande dessinée appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/machini/feed/ 0
Sa Majesté, Auteur des Bandes Dessinées https://popularimages.org/fr/blog/sa-majeste/ https://popularimages.org/fr/blog/sa-majeste/#respond Fri, 29 Apr 2022 09:26:21 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1693 "Sa Majesté", Papa Mfumu'eto 1er s'est autoproclamé empereur. Ses bandes dessinées et ses peintures mettent en relation les mondes spirituels avec la vie quotidienne et la politique de Kinshasa. Un reportage de Ketshia Ngamala.

The post Sa Majesté, Auteur des Bandes Dessinées appeared first on Images Populaires.

]]>
YouTube Video

Vidéo: Azgard Itamba

Papa Mfumu’eto 1er est le pseudonyme (sa marque personnelle) de Jaspe-Saphir Nkou-Ntouala.

Né à Matadi le 26 février 1963, Papa Mfumu’eto 1er est un auteur de bandes dessinées et un peintre. Dans ses bandes dessinées et ses peintures, cette majesté et cet empereur autoproclamé offre un aperçu de l’ordre désordonné qui règne dans la ville de Kinshasa. Selon lui, c’est le deuxième monde qui est déterminant dans la vie quotidienne, le monde parallèle et nocturne où les ancêtres et les esprits règnent en maîtres. Et plus on rationalise ce monde, moins on le saisit. Sa propre notoriété fait partie de ses récits. Il parle et écrit de lui à la troisième personne, se désignant lui-même comme “le premier” ou “votre bien-aimé” lorsqu’il s’adresse à ses fans.

Dans cette vidéo, Papa Mfumu’eto 1er nous ouvre l’une de ses nombreuses portes secrètes. Il nous montre la définition de son espace de travail, dans lequel il produit ses bandes dessinées et ses peintures. Pour lui, il est très important d’avoir un endroit isolé qui lui permette de plonger dans ses souvenirs, de se remémorer la vie quotidienne de sa famille ou du public de Kinshasa qu’il connaît bien.

The post Sa Majesté, Auteur des Bandes Dessinées appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/sa-majeste/feed/ 0
Fictions du réel. La capacité de la narration graphique de représenter les réalités https://popularimages.org/fr/blog/kakese-kumbozi/ https://popularimages.org/fr/blog/kakese-kumbozi/#respond Fri, 11 Mar 2022 12:19:10 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1682 Les toutes nouvelles publications "207" de Santa Kakese et "Awa" de Yann Kumbozi sont des récits basés sur la réalité congolaise. Ces narrations offrent un contre-récit aux récits courants sur Kinshasa et la République démocratique du Congo qui sont marqués par des images stéréotypées et des clichés.

The post Fictions du réel. La capacité de la narration graphique de représenter les réalités appeared first on Images Populaires.

]]>
© Santa Kakese, 207, p.5
© Santa Kakese, 207, p.6
© Santa Kakese, 207, p.9
© Santa Kakese, 207, p.12
© Santa Kakese, 207, p.17
© Santa Kakese, 207, p.44

„Un chaud soleil au Congo suspendu sur la tête des passants Kinois, un chauffeur fou et un receveur rebelle, quoi d’autre de plus extraordinaire pour composer et traduire les mélodies de la parfaite musique qui compose toute l’ambiance qui crée la belle ville de „Kinshasa“?

Du bleu au rouge en passant par le jaune, l’artiste nous fait voir la RD Congo peinte en toutes ses couleurs et formes. De quoi étancher la soif de curiosité la plus ultime de grands amoureux de la bonne ambiance, des vécus, des faits sociaux et de nos réalités quotidiennes. “

Préface du „207“, écrit par Sa Majesté Crebix Mozalisi


Scénario et dessin : Santa Kakese et Jp Bindo

Mise en couleur : Reddy Ngoma

Publié par Arts Kfs.


Ces narrations basées sur des faits réels et sur la vie quotidienne à Kinshasa sont très à la mode chez les jeunes auteurs/autrices et artistes de la scène BD congolaise. En tant que forme personnelle et subjective, le dessin des bandes dessinées semble particulièrement adapté pour représenter sa propre vie et ses expériences.

La réflexion sur l’expérience personnelle de l’artiste et leur regard subjectif sur le monde prend ici toute sa place.

Ces perspectives d’artistes congolaises sur Kinshasa ne sont pas seulement importantes dans le contexte local. Dans le contexte international, elles offrent un contre-récit aux récits courants sur Kinshasa et la République Démocratique du Congo. Souvent, dans le contexte international, seules les perspectives des personnes extérieures de Kinshasa sont visibles.

La plupart des articles sur internet concernant le pays par exemple n’est pas écrite par des Congolais, mais par des personnes venant de l’ouest, principalement d’Europe et des États-Unis. Il en résulte une image très unilatérale de Kinshasa, marquée par des images stéréotypées et des clichés. Les artistes de BD offrent une image beaucoup plus intime et complexe de leur ville et de ses habitants.


© Yann Kumbozi, Awa, p.1
© Yann Kumbozi, Awa, p.2
© Yann Kumbozi, Awa, p.9
© Yann Kumbozi, Awa, p.11
© Yann Kumbozi, Awa, p.17
© Yann Kumbozi, Awa, p.0

„ Orpheline de père et de mère suite à une guerre à l’Est de la RD Congo, Awa est désormais élevée et hébergée par Mamu, sa tante, et Tatu qui n’ont pas d’enfants. Au quartier, Awa rencontre Ken, fils d’un homme d’affaire riche résidant en Amérique instable courtisant plusieurs filles, qui l’entraine a une vie des débauches et de la non-conscience.

Elle sèche ses cours, multiplie des sorties, s’attire les ennuis avec Mamu …

Le dilemme, c’est qu’elle finit par être chassée chez Mamu, et se retrouver à la rue. “

Synopsis de „Awa“, écrit par Yann Kumbozi


La BD AWA est prévue de paraître en deux tomes : 1. Samedi Noir / 2. La Menace. Les premiers tomes sortent entre fin Avril ou mis Mai 2022 aux Éditions Étincelle en provenance de la Chine au format A4 cartonné en 52 pages.

Scénario et dessin : Yann Kumbozi

Mise en couleur :  Reddy Ngoma

The post Fictions du réel. La capacité de la narration graphique de représenter les réalités appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/kakese-kumbozi/feed/ 0
Distribution locale des Bandes Dessinées par Rocky Production / Rocky Episode III https://popularimages.org/fr/blog/rocky-episode-3/ https://popularimages.org/fr/blog/rocky-episode-3/#respond Mon, 14 Feb 2022 15:28:40 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1664 Les Bandes Dessinées Populaires de Rocky Production sont offertes par de nombreux vendeurs sur les marchés et dans les écoles. La journaliste culturelle Ketshia Ngamala enquête sur la manière dont Rocky et deux vendeur:se organisent la distribution des BD, sur ce qui plaît à leurs clients et sur les raisons pour lesquelles les BD sont plus qu'un loisir pour eux.

The post Distribution locale des Bandes Dessinées par Rocky Production / Rocky Episode III appeared first on Images Populaires.

]]>
YouTube Video

Vidéo: Cedrick Tshimbalanga

Rocky Production a tout un réseaux des vendeur:euses, qui distribuent ses Bandes Dessinées dans plusieurs communes de Kinshasa. Ces vendeurs offrent exclusivement les BDs de Rocky Production. Selon les vendeur:euses, le fait que les bandes Dessinées populaires racontent des histoires qui sont proche de leur expérience et vie quotidien compte le plus pour leurs client. Ils y trouvent des commentaires et narratifs sur des événements actuels, la vie sociale, la vie du quartier, la politique, des informations sur des Célébrités, des rumeurs mais aussi du contenu éducatif.

Ce mélange attire un public divers, des enfants, des adultes, des jeunes, tous curieux de découvrir à une base régulièrement les nouvelles productions de Rocky. Les vendeur:euses sont aussi ravi de distribuer ces Bandes Dessinées, car beaucoup de leurs clients achètent les BD pour apprendre à lire, pour apprendre à mieux s’exprimer, pour améliorer leurs connaissances en français ou en lingala ou pour élargir leurs savoir générales sur la politique et la société.

The post Distribution locale des Bandes Dessinées par Rocky Production / Rocky Episode III appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/rocky-episode-3/feed/ 0
En route pour Kinshasa avec Sebastian Lörscher https://popularimages.org/fr/blog/en-route-avec-sebastian/ https://popularimages.org/fr/blog/en-route-avec-sebastian/#respond Tue, 18 Jan 2022 14:14:35 +0000 https://popularimages.org/fr/?p=1643 Sebastian Lörscher est dessinateur et auteur et vit à Berlin. Avec un crayon et un carnet de croquis, il consigne ses impressions sous forme de dessins, de textes et de séquences d'images. Dans le cadre du projet Africomics du Goethe-Institut, il a visité Kinshasa et il a documenté son voyage sous forme de reportage dessiné.

The post En route pour Kinshasa avec Sebastian Lörscher appeared first on Images Populaires.

]]>
1/9 © Sebastian Lörscher

Une pluie torrentielle, de l’eau brune s’écoulant dans les rues jusqu’aux genoux, une métropole de 15 millions d’habitants à l’arrêt. Nous arrivons trempés dans la maison de Lydia et Christ. Leur chien, lui aussi trempé, se réjouit de ma visite. C’est mon premier jour à Kinshasa. En attendant que mes vêtements sèchent, je fais un premier dessin.


2/9 © Sebastian Lörscher

Le toit-terrasse du bureau de Jérémie, mon partenaire d’atelier. Là-bas, Brazzaville, en bas, les églises hurlantes, le cri des scies, le gémissement des fans de foot. Jérémie me raconte qu’il a toujours voulu mourir quand il était enfant parce qu’on lui disait qu’au ciel, toutes les grandes stars l’attendaient.


3/9 © Sebastian Lörscher

Atelier, jour 1. Je n’ai jamais travaillé avec un groupe de dessinateurs aussi bien formés. Plus encore que cela, je suis impressionné par l’énergie qu’ils déploient pour faire connaître leur art dans cet environnement difficile et souvent peu favorable aux artistes. Quand quelqu’un a dessiné une nouvelle BD, ils organisent tout ensemble en tant que groupe – le financement, l’impression et la distribution. Personne n’a une maison d’édition. “Si quelqu’un veut nous amener quelque part – bon. Sinon on avance quand même”.


4/9 © Sebastian Lörscher

Bandal, quartier des bars, “Kinshasa, c’est l’ambiance “. Bières d’après-atelier avec nom allemand (“Mützig”), la musique est si forte que nous devons nous crier dans les oreilles. L’air sent le charbon qui fume. Je mange des grillons empalés sur un bâtonnet en bois, on me dit qu’ils ont le goût de crevettes. C’est vrai!



5/9 © Sebastian Lörscher

“Les Congolais sont les spécialistes pour venir en retard”, dit mon chauffeur Cédrick. Lui-même est différent. Cédrick connaît tous les trous dans les rues de Kinshasa et, bien qu’il pleuve à nouveau, j’arrive à l’heure à l’atelier. Tous les autres ne sont pas encore là. Attendant sur le seuil de la porte, je regarde le soleil se lever et, avec lui, la vie revenir dans la rue. Les propriétaires de magasins essuient leurs chaises en plastique, les femmes commencent à tresser leurs cheveux.


6/9 © Sebastian Lörscher

Comme c’est bruyant à Kinshasa, même la nuit. En bas, dans la piscine, le seul endroit calme de la ville. Je plonge à l’intérieur. Seul le craquement de mon genou se fait entendre ici. Tant que je le peux, je reste ici en bas, puis je cherche de l’air. Un chat se prélasse dans la lumière de l’éclairage du jardin.


7/9 © Sebastian Lörscher

Le vendeur verse une boîte pleine de cacahuètes sur la table, 15 mains s’en saisissent. Les cacahuètes sont humides et molles à cause de la pluie et ils ont un goût délicieux. Nous sommes épuisés après cinq jours d’ateliers, de dessins, de discussions et de contes. Épuisés et heureux, au moins moi. J’arrive à peine à participer aux conversations. Les mots en lingala qu’on m’apprend, je les oublie au moment où je les prononce. Encore un tour, “on est ensemble!”.


8/9 © Sebastian Lörscher

Rivière Congo, week-end. Mon jour de congé, avant de partir pour le Rwanda, pour le prochain atelier. Soupe de poisson dans des feuilles de banane, manioc, des gens viennent sans arrêt à notre table. Un auteur lit un extrait de son nouveau livre, des enfants jouent sur des guitares qu’ils ont fabriquées eux-mêmes, un vieil homme nous chante des chansons sur l’amour. Des humoristes maquillés en blanc font des blagues en lingala. Tout ce que je comprends, c’est qu’ils se moquent de moi. Je ris quand même avec eux.


9/9 © Sebastian Lörscher

“Profession? “, veut savoir la femme derrière le guichet. Elle porte un uniforme et a des favoris duveteux sur les joues. “Artiste “, je réponds. “Artiste?”, la femme me regarde d’un regard qui doit signifier que je devrais plutôt chercher autre chose. Puis elle appose un tampon sur mon passeport et me souhaite “bon voyage” avec un sourire sincèrement amical.


Guest author in this article: : SEBASTIAN LÖRSCHER

Sebastian Lörscher, avec Jérémie Nsingi / © Loerscher

Site web: www.sebastian-loerscher.de

Projet Africomics: Lien vers le projet

The post En route pour Kinshasa avec Sebastian Lörscher appeared first on Images Populaires.

]]>
https://popularimages.org/fr/blog/en-route-avec-sebastian/feed/ 0